Cent pour Un - Pays Royannais

Siège social :

Maison des associations

61 bis, rue Paul Doumer

17200 Royan

Association Loi 1901 déclarée sous le numéro W172008808 à la Sous-Préfecture de Rochefort le 7 avril 2021
SIRET : 910 057 660

Bonjour et soyez les bienvenus sur le site Cent pour Un - Pays Royannais

Nous soutenons, accompagnons et amenons à l'autonomie des personnes ou des familles demandeuses qui se trouvent ou ont été en Pays Royannais, demandent le statut de réfugié, l'ont acquis ou se l'ont vu refuser, sont en situation de précarité et veulent s'intégrer à la société française. Le respect, la dignité, l'autonomie des personnes soutenues et/ou accompagnées font partie des valeurs fondatrices de l'association ainsi que celles de la Déclaration Universelle des droits de l'homme ; à ces fins, l'association se propose plus particulièrement de ne faire aucune distinction parmi ces personnes (sexe, âge, formation, origine, religion, opinion politique, langue, etc.).

 

Nous informons et, si nécessaire, interpellons les citoyens, les acteurs locaux et les pouvoirs publics des problématiques relevant de ce sujet.

 

Notre projet s'inscrit de manière plus générale dans les thèmes de la défense de droits fondamentaux et les activités civiques. Notre association fait partie des associations caritatives, humanitaires, d'aide au développement et plus particulièrement au développement du bénévolat.

 

Pour mieux se comprendre

L’espace public fourmille d’informations et de termes très variés autour des enjeux liés à l’accueil de migrants et réfugiés. On parle de migrants, de réfugiés, de demandeurs d’asile, de mineurs isolés… Des catégories qui décrivent des situations et statuts très différents, sans qu’ils soient forcément expliqués et clairement définis. Ils sont pourtant essentiels pour comprendre les enjeux autour de ces questions. Face à cette quantité croissante d’informations et de désinformation, il est important de mieux savoir de quoi l’on parle quand on parle de « migrations ». En savoir plus ...

Agenda

 

9 février 2024 : Soirée Cinéma-Débat avec la projection du film "The Old Oak" à 20h15 au LIDO de Royan.
En savoir plus ...

 

20 février : Réunion du bureau chez Gérard à 14h30

 

6 mars : Réunion du Collège à 16:45 à la maison des associations

 

10 mars 2024 : Assemblée générale à la maison des associations de Royan à 14h30

 

Loi du 26 janvier 2024 pour contrôler l'immigration, améliorer l'intégration

Le texte initial présenté par le gouvernement contenait 27 articles, le texte voté par le Parlement 86 articles. 
Le Conseil constitutionnel a censuré plus du tiers de ces articles, introduits au cours de l'examen du texte au Sénat.. En savoir plus ...

Sur l'immigration, abandonnons les vielles rengaines et prenons la mesure du monde tel qu'il est

Chiffres à l’appui, le sociologue, titulaire de la chaire Migrations et sociétés au Collège de France, démonte, dans une tribune au « Monde », les mythes et clichés sur la supposée « hyperattractivité » du système social français pour les candidats à l’immigration. En savoir plus ...

Le débat public sur l’immigration en France est en décalage complet par rapport aux réalités de base

François Héran rappelle, chiffres à l’appui, à quel point l’immigration est limitée, bien en deçà de la place qu’elle occupe dans l’espace public. En savoir plus ... 

 

Annonces

Nous recherchons :

 

  • Des bénévoles (personnes physiques ou morales) ayant des compétences dans le domaine juridique
  • D'autres bénévoles, personnes physiques, voulant aider nos hôtes (cours de français, aide scolaire, transports pour soins médicaux ou démarches administratives, ...) 
  • Des logements vides ou meublés à mettre à la disposition de l’association contre un loyer solidaire ou gratuitement
  • Des heures de ménage, jardinage, etc qui seront effectuées par les personnes que nous accompagnons et que vous pourrez rémunérer avec le CESU
  • ...

Merci de nous contacter pour toute proposition.

Message à nos donateurs et adhérents

Grâce à vous et ce, pour la grande majorité d’entre vous, depuis plus de deux ans, vous contribuez à faire vivre l’association par vos dons généreux. Aujourd’hui, nous vous proposons de relever un défi, celui de devenir des ambassadeurs de notre association pour parrainer de nouveaux donateurs. En savoir plus ...

Message aux organismes accordant des subventions

L’association Cent pour Un – Pays Royannais est une association œuvrant dans les domaines caritatif et humanitaire et a été reconnue association d’intérêt général par la Direction Départementale des Finances Publiques de Charente-Maritime le 6 juillet 2022.


Sa mission principale est de soutenir, d’accompagner et d’amener à l'autonomie des personnes ou des familles (hôtes de l’association) qui se trouvent en Pays Royannais, demandent le statut de réfugié, l'ont acquis ou se l'ont vu refuser, sont en situation de précarité et veulent s'intégrer à la société française.

Le Pays Royannais avec ses trois centres d’accueil pour réfugiés (Corme-Ecluse, Etaules et La Tremblade) est plus particulièrement exposé à une augmentation du nombre de personnes issues de ces centres qui, n’ayant pu obtenir le droit d’asile et les aides associées, « errent » sur son territoire. Elles deviennent sans domicile fixe et, faute d’aide et face aux difficultés croissantes pour survivre, peuvent s’enfoncer dans, ou s’exposent à la délinquance

 

L’association qui œuvre depuis plus de deux ans, accompagne aujourd’hui 5 familles parentales et 4 personnes seules, issues de ces centres, pour un total de 18 personnes de nationalités différentes. 
L'aide est adaptée au profil de chaque famille ou personne, et peut comprendre : 
- une aide financière,
- la recherche de logement avec prise en charge du loyer, de l'assurance et des charges (fluides),
- des cours de français,
- le soutien scolaire pour les enfants,
- le transport pour les soins médicaux,
- l'assistance aux démarches administratives et juridiques ...

 

Mais en plus de ces aides matérielles, l’association à travers ses bénévoles apporte à ses hôtes un soutien moral indispensable facilité par un suivi quotidien de chaque famille ou personne hôte par leurs référents et tout un réseau social.

Elle leur permet de développer les valeurs morales de la vie en société pour qu’elles s’adaptent à notre culture, évoluent vers l’autonomie et l’intégration dans notre société française. Plusieurs d’entre elles, malgré leurs difficultés, sont devenues bénévoles à la Croix-Rouge ou au Restos du Cœur. Certains ont intégré un club de football et l’un participe à l’entraînement des jeunes en assistance à l’équipe d’encadrement.

Nos hôtes sont des ressources potentielles en devenir pour les métiers en tension du Pays Royannais comme la restauration, l’ostréiculture ou encore la viticulture. Mais il leur faut d’abord obtenir les papiers. Un seul de nos hôtes a aujourd’hui obtenu le droit d’asile et entre progressivement dans le droit commun. Il travaille aujourd’hui dans les vignes. Mais il a toujours besoin d’accompagnement, notamment pour trouver un emploi fixe. Un autre, avant de se voir refuser ce droit d’asile, travaillait dans un restaurant de la côte royannaise où il était fort apprécié.

Notre association ne vit que par les dons qu’elle reçoit et qui sont totalement consacrés à ses hôtes. Les bénévoles de l’association, dont certains élus municipaux, pour ne pas grever le budget de celle-ci, lui font dons de leurs frais de déplacement (de l’ordre de 7000 km en 2022). 

Sans aide complémentaire, l’association a atteint sa capacité d’accueil et de fonctionnement. Mais d’autres familles attendent son aide et c’est la raison pour laquelle nous recherchons des subventions pour poursuivre nos missions.

Ramasse alimentaire

La ramasse alimentaire organisée par la société COMERSOau Super U de Cozes n’a pu se poursuivre comme nous l’aurions souhaité. En effet, les quantités d’aliments invendus qu’on nous donnait sont devenues tellement importantes que nous n’arrivions pas à les écouler. Faute de bénévoles, de local et de matériel de stockage, nous avons dû y renoncer, la mort dans l’âme.
Seule une ramasse, une nouvelle, d’articles de sport au Décathlon de Saintes se poursuit, tous les 2 ou 3 mois. Là, pas de soucis de date de péremption ! Elle nous permet de vêtir et chausser chaudement nos hôtes et le CADA de Corme-Ecluse.
Si quelqu’un a une idée pour remettre en place la ramasse alimentaire sur Cozes, merci de nous le faire savoir. Toutes ces denrées alimentaires détruites au lieu d’être distribuées nous rendent malades !!!